Partis de bonne heure de Quimperlé (10 minutes avant notre horaire habituel de 9h30 ! ;-)), nous suivons la route vers Bannalec et Rosporden avant de poursuivre vers Quimper.
La météo n'est pas vraiment favorable : même si nous n'avons pas sortis les ponchos, la bruine se fait parfois assez dense et humide. LOL Les protections sont de mise sur les sacoches, surtout à l'avant et il manque des essuie-glaces sur les lunettes du pilote.
Heureusement, le vent est faible voire inexistant et il ne nous tracasse pas beaucoup. Tant mieux car la route est plutôt vallonnée, même si cela n'a rien à voir avec les côtes que nous avons déjà dues affronter.

L'arrivée sur Quimper se fait d'ailleurs par une belle descente de plus de 2 km où nous restons en roue libre et d'où nous apercevons un peu de ciel bleu au-dessus de la cathédrale. C'est plutôt bon signe pour la suite de la journée.

La visite guidée de la cathédrale pourra attendre : aucun guide bénévole de la SPREV en vue... pourtant nous sommes largement dans les temps puisque nous arrivons sur le parvis de la cathédrale avant midi.
Tant pis, nous n'aurons donc pas de commentaires, mais cela ne nous empêche pas de faire la visite tout de même et de nous arrêter devant Saint Corentin (qui est présent à plusieurs endroits dans sa cathédrale - à l'inverse de Saint Brieuc, que nous n'avons su déceler).

Lorsque nous ressortons de la cathédrale, nous avons juste le temps de faire la photo-preuve obligatoire de l'équipage au complet (pédaleurs et tandem) devant la cathédrale avant d'être alpagué par un confrère tandémiste : il avait tout de suite repéré le tandem et même le petit macaron sur le garde-boue arrière mentionnant ACT-TCF (Amicale Cyclo-Tandémiste - Tandem Club de France).
Nous discutons... longuement... ;-) de tandem, cyclo-camping et autres activités à deux roues. Une rencontre très sympathique ! Ils nous proposent même de passer par Sainte Marine... mais ce n'est vraiment pas notre route si l'on veut boucler notre Tro Breiz.
Ils nous donnent alors des indications sur l'itinéraire à suivre pour traverser les Monts d'Arrée.

Nous reprenons donc la route vers le nord après un pique-nique sur les quais de Quimper et nous partons à l'assaut des montées attendues. Il est tout de même 15h30 quand nous quittons Quimper... et nous voulons rallier Pleyben ! 8-)

Dès la sortie de Quimper, les jambes sont mises à rude épreuve sous le soleil qui darde ses rayons sur notre équipage et des montées qui s'enchaînent sans beaucoup d'ombre.
Finalement, cette partie désagréable ne durera pas trop longtemps : avant Briec, nous avons repris une allure plus soutenue enchaînant petites descentes et faux-plats accessibles. OUF ! LOL

Petite halte à l'ombre à Briec : il ne reste plus qu'une quinzaine de kilomètres... En montée raide, en faux-plat ? :-/
Finalement, ce sera plutôt faux-plat (on contournera la Roche du Feu et d'autres reliefs) et même descente jusqu'au camping qui est installé au bord du canal de Nantes à Brest.

Nous y arriverons à 17h05 (pour être précis) et nous aurions bien continué vers Brasparts à une quinzaine de kilomètres... mais nous ne savions pas si nous pourrions y avoir la Messe demain matin...

D'autres cyclo-campeurs arrivent en même temps que nous au camping : l'itinéraire privilégié est le canal de Nantes à Brest, nous sommes les seuls à faire la traversée du sud au nord.
Nous nous installons et nous ré-enfourchons le tandem pour compléter notre dîner : premier commerce à 5 km (en montée, s'il-vous-plaît ! 8-)). La descente du retour est autrement plus agréable : roue libre à 35 km/h jusqu'en bas ! LOL

Une fois le dîner englouti, nous avons la mauvaise surprise de découvrir que ce n'est pas un rayon, mais trois qui sont cassés ! Toujours du même côté (côté frein à tambour, pas du côté de la roue libre)... Décidément, nous aurons quelques mots à dire à notre réparateur caennais !
Espérons juste que nous arriverons à terminer notre boucle : il ne nous reste plus qu'une ou deux étapes... Ce serait dommage d'être obligé d'arrêter maintenant ! :-(