Départ mercredi matin à 9h30 à destination de Saint-Pol-de-Léon. Ce n'est pas bien loin : 38 km ; nous espérons donc avoir le temps et l'énergie pour rallier Morlaix et même dépasser le célèbre viaduc.

Les premiers temps sont plutôt prometteurs : il nous aura fallu 1h50 pour arriver à la cathédrale de Saint Pol. Belle moyenne pour un tandem chargé : 22 km/h !

Même sans vent, nous n'espérions pas arriver si vite ! Il faut dire que le tandem a battu son record de vitesse dans la descente de Sibiril : 60.9 km/h ! Ca va vite !

Nous avons donc eu tout le loisir de visiter la cathédrale avec un guide de la SPREV et de faire nos dévotions à Saint Pol Aurélien pour bien commencer notre Tro Breiz. Maintenant, yapluka !

Première étape : trouver un pique-nique et un lieu pour le déguster... Après quelques allers-retours dans les rues de Saint Pol jusqu'à l'îlot Sainte-Anne (où les panneaux indiquaient des commerces... inexistants ou disparus), nous avons pu faire nos emplettes et nous nous sommes éloignés vers le pont de la corde pour pique-nique sur une petite plage tranquille.
Egareg a pu piquer une tête avant croquer dans les sandwiches et enchaîner par une courte sieste avant de remonter sur le tandem.

Nous avons longé la Penzé pour éviter les routes trop passantes. Quelques montées pour savourer une belle descente sous les arbres, mais sur une route un peu cabossée. Ce n'était que l'avant-goût de ce qui nous attendait après Penzé : un itinéraire cycliste est assez bien fléché pour rejoindre Morlaix, mais les panneaux oublient de mentionner le pourcentage des dénivelés. Bizarrement, les descentes semblent beaucoup plus courtes et moins fréquentes que les montées qui furent raides et longues.

Morlaix étant bâtie dans le creux de la vallée, nous savions bien que la descente vers le centre-ville n'était qu'un répit temporaire : la montée, ou plutôt l'escalade, qui a suivi fut éprouvante pour l'équipage. A tel point que les deux valeureux cyclistes ont mis pied à terre pour aider leur monture à gravir les mètres de dénivelé.
Une fois la route de Garlan identifiée, la route était plus agréable. Toujours en montées et descentes, mais moins prononcées et plus abordables.

Nous sommes donc arrivés au camping prévu (La ferme de Kerroyal au Bois de la Roche) à 17h45 après 81 km de pédalage. Avec 4h22 sur le vélo, nous terminons cette première étape avec une moyenne honorable de 18,4 km/h.
La tente est vite montée, les cyclistes vite douchés et la lessive faite. Nous attendons tranquillement l'heure de dîner en bouquinant.


Voici l'itinéraire emprunté sur cette première étape :

Bougez le curseur du profil altimétrique pour voir sur le parcours où l'on a dévalé en roue libre et où l'on a dû mettre pied à terre pour pousser le tandem.